"Chaque présent ouvre sur une multiplicité d'avenirs possibles" - Walter Benjamin

lundi 30 mars 2015

Pour une nouvelle alliance populaire, l'appel de Jean-Luc Mélenchon


Ce soir, L’extrême droite, et la droite à sa remorque, remportent un succès écrasant. Mais c’est davantage qu’un résultat électoral. Leur victoire montre que notre culture de la fraternité humaine, notre idéal de liberté personnelle, notre aspiration à l’égalité sociale et au partage des richesses, notre conscience de l’intérêt général humain face à la catastrophe écologique qui s’avance, tout cela n’est plus la culture commune dominante de la société française. 

Hélas, hélas, il en est de même ailleurs. Une mauvaise saison de l’histoire recommence en Europe. Apres le Danemark, la Norvège, la Hongrie et combien d’autres pays, la face obscure du vieux continent gagne du terrain partout comme chez nous. La cruelle politique imposée par l’Union Européenne en est la cause commune. 

dimanche 29 mars 2015

"Nous sommes dans une course de vitesse avec le FN" - Entretien avec Clémentine Autain (L'OBS)


Le résultat du premier tour des élections départementales le montre : le Front de gauche n’est pas parvenu à incarner une alternative de gauche aux politiques néolibérales. Pourquoi ce que Syriza réussit en Grèce et ce que Podemos pourrait réussir en Espagne semble-t-il impossible en France ? 

- Il est clair que le Front de gauche n’a pas su prolonger l’élan né en 2012 autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Le PCF et le Parti de gauche, nos deux principales composantes, se sont enfermés dans un tête-à-tête qui a paralysé notre fonctionnement. Le refus des adhésions directes au Front de gauche a empêché l’implication de nouveaux militants. 

Tout faire pour que la Grèce de 2015 ne soit pas laissée seule comme l’a été la République Espagnole en 1936 !, par Yorgos Mitralias


Comme on pouvait le prévoir, « ceux d’en haut » qui dirigent l’UE mènent déjà une guerre sans merci contre le gouvernement Tsipras dont ils souhaitent la « neutralisation », sinon le renversement pur et simple! La raison est évidente : un tel gouvernement anti-austérité doit disparaitre car il risque à tout moment de faire des émules de par l’Europe, ce qui mettrait en danger de mort la -fragile et de plus en plus contestée- domination des politiques néolibérales et de leurs inspirateurs presque partout sur notre vieux continent… 

En effet, de jour en jour se multiplient les indices, sinon les preuves, d’un plan en cours de réalisation qui vise à rendre le nouveau gouvernement grec inopérant. Comment ? En le condamnant d’avance à l’échec. 

samedi 28 mars 2015

Actualité du combat féministe, par Ingrid Hayes, Manue Johsua, Marie-Pierre Thoubans (Ensemble!)


Le procès du Carlton, les témoignages des femmes et la relaxe de DSK, rappellent à celles et ceux qui l’auraient oubliée la réalité très concrète de l’oppression des femmes et de la domination masculine. Finalement, à écouter les médias, tout cela n’était que parties fines dont on ignorait l’aspect marchand, tout cela ne relevait que du plaisir bon vivant et beaucoup de s’indigner de la vision moralisatrice d’un procès où seuls les « truands » reconnus sont les méchants. Or derrière ce procès se cachent la position subordonnée à laquelle les femmes sont toujours assignées et les violences qui en résultent. 

jeudi 26 mars 2015

La droite en reconquête, par François Calaret (Ensemble!)


Le 1er tour des élections départementales a marqué une incontestable victoire de la droite arrivé en tête avec 29 % des suffrages. Ce succès reste à confirmer au second tour et l’ampleur de la victoire de l’alliance UMP-UDI sera important pour la réorganisation de ces forces politiques. Mais il correspond de toute évidence à une tendance de fond, qui avait déjà marqué les élections municipales de mars 2014. 

Quels sont les moteurs de cette montée en puissance d’une droite qui a connu pourtant une crise de leadership majeure avec le conflit opposant Jean François Copé à François Fillon ? C’est d’abord la politique mise en œuvre par François Hollande et Manuel Valls qui est ouvertement pro patronale, libérale, s’inscrivant dans la continuité des politiques mises en œuvre depuis des années par les gouvernements Raffarin, Villepin, Fillon... 

mercredi 25 mars 2015

Solidarité avec les grévistes de Radio France


Depuis le 19 mars, les salariéEs de Radio France sont en grève à l'appel de leurs organisations syndicales. Ils/elles veulent défendre leurs emplois et la qualité du service public, la coupe est pleine ! 

Le PDG, Mathieu Galley, a fini par reconnaître l'information qui courait, à savoir un plan de suppression d'emplois, rebaptisé plan de départs volontaires, de 2 à 300 salariéEs parmi les seniors. En cause un déficit pour 2015 qui nécessiterait des économies à hauteur de 50 millions d'euros d'ici 2019. 

Une fois de plus, ce sont les salariéEs qui doivent payer l'addition alors que dans le même temps l'Etat a réduit sa participation de 87 millions, que le coût de la rénovation de Radio France a explosé, passant de 330 à 630 millions. 

Avant le second tour des Départementales, déclaration d'Ensemble! 44


Avec une abstention proche de 50%, qui témoigne de la lassitude et du désarroi de nombre de citoyens, notamment dans les couches les plus populaires, le 1er tour des départementales en Loire Atlantique est avant tout marquée par une progression de la droite, et, encore plus nettement, du Front National et par le recul du parti gouvernemental. 

Les candidatures unitaires et citoyennes de la gauche alternative et écologique obtiennent de bons résultats. Avec Europe Ecologie Les Verts, le Parti de Gauche et Nouvelle Donne, et dans les cantons de Carquefou, Nort/Erdre, Vallet et Vertou le PCF, Ensemble ! 44 soutenait 17 listes citoyennes. A l’exception du canton de Pornic avec 9,1%, toutes ces listes dépassent les 10 % et même les 15% sur cinq cantons : Rezé 1, Rezé 2, La Chapelle/Erdre, Nort/Erdre et Nantes 3. 

mardi 24 mars 2015

Reconstruire une gauche en France, par Clémentine Autain


Combien faudra-t-il d’échecs électoraux cuisants et de désaffection populaire pour se mettre au travail, sérieusement, et faire du neuf à gauche ? Je le dis avec une bonne dose de colère car la responsabilité collective est engagée pour ne pas laisser la sidération, le cynisme ou la routine l’emporter. Oui, nous sommes au pied du mur. À la croisée historique des chemins. Car, contrairement à l’ambiance médiatique du premier tour des élections départementales, le PS et la gauche sont en déroute. 

Deux ans et demi après la victoire de François Hollande, la gauche atteint l’un de ses plus bas niveaux historiques avec 36,4% des voix. Loin des 28% largement annoncés dimanches, le PS n’atteint pas 20% à l’échelle nationale si l’on enlève les binômes avec le Front de gauche, EE-LV et divers gauche. 

Le Front de gauche est à la peine, même si ses alliances avec EELV permettent de belles percées. Avec 24%, le FN est bien le premier parti de France. Et l’UMP, avec l’UDI, tire les marrons du feu. Nous devons relever le défi de la reconstruction d’une gauche en France. 

Le Front national élargit son emprise, par Guillaume Liégard


Le premier tour des départementales marque le franchissement d’un cap pour le FN : il étend sa base électorale en même temps que sa capacité à agir dans les territoires. Avec la complicité active du PS et de l’UMP, qui croient habiles de jouer avec ce feu. 

L’annonce des résultats du premier tour des élections départementales a comme souvent donné lieu à de curieux plaidoyer pro domo. Les premières estimations à peine connues, le premier ministre annonçait déjà un « score honorable » pour le Parti socialiste quand le tandem UMP-UDI se rengorgeait d’être la première force politique du pays. Pour un peu, on nous annonçait la déroute du Front national qui n’a obtenu "que" 25,11%. Désir inavoué de se rassurer à bon compte ou cécité politique préoccupante, dans les deux cas les propos sont atterrants. Chaque élection ayant ses caractéristiques propres, locales ou nationales, à scrutin majoritaire ou à la proportionnelle, il est d’usage de comparer d’abord des élections de même nature. 

La Zad de Notre-Dame-des-Landes est devenue le grenier de la révolte, reportage d’Allens et Lucile Leclair (Reporterre)


Depuis le retrait des forces policières le 20 avril 2013, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes s’est métamorphosée en un vaste lieu d’expérimentation agricole et sociale. L’agriculture y est brandie comme « une arme de guerre » pour occuper le terrain et proposer un avenir libéré de la propriété individuelle. Reportage.

Dans les bocages humides de Notre-Dame-des-Landes, la lutte conte la construction de l’aéroport s’est subtilement enracinée. Les militants ont braqué le droit d’usage des terres. Cultiver pour mieux résister, cultiver pour se réapproprier les lieux. Aux 100 Noms, on s’adonne à la permaculture. A Saint-Jean-du-Tertre, le moulin tourne et les ruches bourdonnent dans l’illégalité. Aux Fosses noires, les oignons clandestins ont germé et les tomates grimpent sans permis. Quant à la ferme de Bellevue, le Collectif des trayeureuses y tire le lait et fabrique le fromage. 

dimanche 22 mars 2015

Battre la droite et l’extrême droite, construire une alternative à la politique du gouvernement, appel d'Ensemble!


Les résultats du premier tour des élections départementales sont très préoccupants. Ils marquent un succès pour la droite et une progression de l’enracinement du Front National. L’abstention reste très élevée. C’est une situation dangereuse pour le pays. 

Le gouvernement a été sanctionné aujourd’hui parce qu’il mène une politique de droite qui plonge le pays dans l’austérité et le chômage. Les coupes massives dans les dépenses publiques mises en oeuvre par le gouvernement touchent de plein fouet les collectivités territoriales, en particulier les départements qui gèrent, entre autres, l’aide sociale, une partie des transports, donc des enjeux sociaux et écologiques essentiels. 

Lancement de la commission d’audit de la dette par la présidente du Parlement grec


La présidente du Parlement grec, Zoé Konstantopoulou, a annoncé ce mardi 17 mars 2015 lors d’une conférence de presse la constitution d’une commission d’audit de la dette publique grecque. Cette commission sera coordonnée sur le plan scientifique par Éric Toussaint, porte parole du CADTM International et ex membre de la commission d’audit de la dette équatorienne en 2007-2008. 

« L’objectif est de déterminer l’éventuel caractère odieux, illégal ou illégitime des dettes publiques contractées par le gouvernement grec », le peuple « a le droit de demander que la partie de la dette qui est illégale – si cela est avéré à l’issue de la commission – soit effacée », a déclaré la présidente du parlement grec. Sofia Sakorafa, députée européenne Syriza, qui a pris la parole à la conférence de presse aux côtés de Zoé Konstantopoulou et d’Eric Toussaint, a accepté de faire le lien avec le Parlement européen. 

samedi 21 mars 2015

EnTunisie, un attentat contre le pays phare du printemps arabe; rassemblement samedi 21 mars, 15h à Nantes


Par milliers, des citoyenNEs, des femmes , des jeunes se sont rassembléEs, dès le 18 mars au soir, devant le musée du Bardo, sur l'avenue Bouguiba pour dénoncer et s'opposer à l'odieux attentat revendiqué depuis par l'organisation « Etat islamique » (EI). Après Paris et Copenhague c'est une tentative meurtrière de plus contre ls valeurs fondamentales de démocratie, de justice et de liberté. 

« Ensemble! Mouvement pour une alternative écologiste et solidaire » est totalement solidaire de cette mobilisation pour la défense des libertés, du patrimoine culturel et pour la défense d'une jeune démocratie en train de se construire. 

mercredi 18 mars 2015

Israël : B. Netanyahou vainqueur, la colonisation va continuer


Le chef du Likoud a donc remporté les élections législatives et peut entamer son quatrième mandat comme chef de gouvernement. Il a pour ce faire encore radicaliser son discours et ses engagements pour siphonner les voix des formations ultra orthodoxes. Il n'a pas hésité non plus à lancer des appels à voter pour sa formation en dénonçant la participation accrue des arabes israéliens qui ont permis à la « Liste arabe commune » de devenir la troisième formation à la Knesset. 

B. Netanyahou a fait une campagne belliciste qui n'ouvre aucune porte en faveur d'une solution politique à un conflit qui dure depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ce faisant, il a tourné le dos aux réels problèmes des israéliens confrontés à la crise du logement et à la pauvreté qui s'accroit, touchant 20% de la population. 

Féminisme et lutte contre l’islamophobie, par Annick Coupé, Sophie Zafari, Sigrid Gérardin, Esther Jeffers, Cécile Ropiteaux


Des désaccords existent dans différentes organisations et au sein du mouvement féministe sur la façon d’articuler les combats antiraciste et féministe, la place de la lutte contre l’islamophobie dans ce combat, les cadres d’action, etc. Ils sont réapparus dernièrement, en particulier à l’occasion du meeting du 6 mars intitulé « Contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire ». Nous souhaiterions que le débat puisse se poursuivre sereinement sur cette question car il nous semble que les enjeux sont décisifs pour l’avenir de nos luttes. 

Nous sommes particulièrement inquiètes de la montée du racisme en général, et des attaques contre des populations décrites comme « dangereuses ». Ces attaques s’inscrivent dans une période de crise sociale et de politiques d’austérité particulièrement dures pour les personnes et les groupes les plus fragilisés, mais aussi dans un climat idéologique - celui du « choc des civilisations » - qui, au nom de la « guerre contre le terrorisme » entretient la haine contre ceux et celles qui sont décrits, en tous les cas traités, comme « étrangers et étrangères » et représenteraient une menace pour la République, pour la sécurité, la laïcité, les droits des femmes, etc.