"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" - Antonio Gramsci

jeudi 23 octobre 2014

Fichage des journalistes sur NDDL ? Toute la vérité doit être faite.


Dans son livre "Insoumise", Delphine Batho, ancienne ministre de l'écologie du gouvernement Ayrault, indique avoir été témoin du fichage des journalistes en charge du dossier de Notre Dame des landes, en fonction de leurs opinions supposées sur ce dossier. Interrogé par Presse Océan, l'ancien Premier ministre ne dément pas mais indique "ne pas avoir eu connaissance d'un tel document" que son ex-ministre affirme avoir découvert lors d'une réunion interministérielle. 

Nous oublions ci-dessous le communiqué du Club de la presse Nantes Atlantique, l'article de Presse Océan et l'entretien de Delphine Batho au Télégramme.

Pour Ensemble!44, toute la vérité doit être faite sur la réalité des accusations de Mme Batho et sur la responsabilité des responsables politiques d'alors, et en premier lieu bien sûr de l'ancien Premier Ministre.

Reprenons l'initiative


Sitôt passée, sitôt oubliée, quelques maigres rassemblements et manifestations, des débrayages marginaux, la journée de mobilisation interprofessionnelle appelée par la CGT le jeudi 16 octobre aura eu toutes les caractéristiques du non évènement social. Pas de nature à ébranler un Premier ministre droit dans ses certitudes libérales et bien décidé à « finir le travail » de détricotage des acquis sociaux entamé sous l’ère Sarkozy-Fillon. 

A la botte du MEDEF et de la Finance internationale, aux ordres des directives de l’Union Européenne et des désidératas du FMI, le tandem Valls – Hollande peut se targuer de mener la politique économique et sociale la pire de ces trente dernière années pour les classes populaires. Et de nourrir ainsi la profonde désespérance qui fait le lit du Front National. 

mercredi 22 octobre 2014

Soutien à la grève totale des avocats de Nantes


Depuis ce matin, les avocats du barreau de Nantes sont en grève totale et illimitée pour rappeler le gouvernement à ses promesses d’une réforme pérenne de l’aide juridictionnelle et s’opposer à la création d’un statut d’avocat salarié en entreprise et à l’ouverture de cabinets à capitaux étrangers. 

Le budget de l’Etat actuellement au vote du parlement revoit à la baisse le budget de l’aide juridictionnelle, alors même, qu’en moyenne, chaque avocat consacre, « à perte » souligne le Syndicat des Avocats de France, près de 220 heures par an pour la défense des plus précaires. 

"Nous devons nous mobiliser, manifester dans nos rues, faire pression sur nos gouvernements pour que Kobané vive, que l’“État islamique” soit refoulé et que le massacre des hommes, des femmes et des enfants soit empêché", par Jean Ziegler


L’hypocrisie des Américains est abyssale. Leur aviation bombarde des agresseurs de l’“État islamique” dans les banlieues orientales et méridionales de la ville de Kobané. Celle-ci est défendue par des combattants – hommes et femmes – du Parti des travailleurs kurdes (PKK), mal armés et en nombre totalement insuffisant. 

À quelques kilomètres au nord, sur la frontière turco-syrienne, les renforts kurdes sont bloqués par les soldats turcs. Les blessés et les derniers réfugiés de Kobané tentent d’atteindre les hôpitaux et camps de réfugiés sur sol turc. Les soldats turcs fouillent les ambulances pendant des heures, parfois des jours. Des blessés meurent en nombre. Les réfugiés sont bloqués dans le “no man’s land” qui longe la frontière côté syrien. La Turquie est un État membre important de l’Otan. Or, le gouvernement américain n’exerce aucune pression sur les Turcs. Car Washington maintient le PKK sur sa liste des organisations terroristes. 

Appel des UD CGT, FO, FSU, Solidaires de Loire Atlantique à réussir une grande manifestation nationale "condition de la grève interprofessionnelle"


Les Unions départementales CGT, FO, FSU et Solidaires de Loire Atlantique ont rendu public ce mercredi matin un appel commun pour « une riposte d’ampleur qui suppose de construire, sous différentes formes possibles, en se donnant comme perspective la réussite d’une grande manifestation à caractère national, les conditions de la grève interprofessionnelle" . Au lendemain des manifestations en demie-teinte du 16 octobre dernier, cette déclaration commune est à l’évidence un outil syndical important pour toutes celles et ceux qui, comme les militant-e-s d’Ensemble!, considèrent qu’il est n’est rien de plus urgent que d’aider à la construction de cette « riposte d’ampleur » à l’austérité. 

Ci-dessous le texte de l’appel : 

mardi 21 octobre 2014

Allocations familiales : quel modèle de protection sociale ? , par Pierre Khalfa (Ensemble!)


Le gouvernement vient de décider de moduler les allocations familiales en fonction du revenu. Les députés socialistes ont obtenu que la baisse de la prime de naissance, le report de l’âge de majoration des prestations sociales et la diminution des aides à la garde des jeunes enfants, que le gouvernement voulait mettre en œuvre, soient abandonnés. En échange, les allocations familiales seront divisées par deux pour les familles gagnant plus de 6000 euros par mois, par quatre pour celles gagnant plus de 8000 euros par mois. L’objectif est avant tout de faire 700 millions d’euros d’économies sur la politique familiale. 

Mais cette mesure a été présentée comme « un signal de gauche » pris au nom de la justice sociale. D’autres prestations sociales sont déjà sous conditions de ressources. Certaines, comme le RSA, le sont par leur objet même. D’autres, comme par exemple le complément familial, l’allocation de soutien familial, l’allocation de parent isolé ou la prime à la naissance, relèvent d’un choix politique. Cependant, la modulation des cotisations familiales constitue un tournant car c’est à l’un des piliers de la sécurité sociale que l’on vient de s’attaquer. 

Alternative à l'Austérité : le Front de Gauche appelle à manifester samedi 15 novembre


Le Front de Gauche soutient l'appel à une journée nationale de manifestations le 15 novembre initiée par le collectif "Alternative à l’austérité » (ex Collectif du 12 avril) dont il est partie prenante. Le Front de Gauche œuvrera à faire de cette date une journée qui compte dans la situation politique et sociale du pays. 

En conséquences, le Front de Gauche appelle ce jour-là ses militants, ses sympathisants et plus largement tous ceux et toutes celles qui refusent la politique menée par le gouvernement à manifester à Paris et dans les grandes villes de France.

lundi 20 octobre 2014

À Notre Dame des Landes et ailleurs, la fausse promesse de l’emploi pour pouvoir tout saccager, par Jean Petit (Reporterre)

 
Les pro-aéroport jouent leur dernière carte en axant leur propos essentiellement sur l’emploi. Un discours anxiogène qui vise à masquer les problématiques sociales et environnementales, et qui sert à justifier sans condition les politiques productivistes et croissancistes. Si la probabilité de voir décoller des avions à Notre-Dame-des-Landes diminue de plus en plus, les partisans du projet n’ont pas pour autant abandonné leur combat. Les revers qu’ils ont essuyés (forte opposition populaire, départ de J.M Ayrault de Matignon, mise en demeure de l’Union Européenne, etc.), ainsi que le contre-argumentaire systématique des opposants (coût du maintien de Nantes-Atlantique, plan d’exposition au bruit, saturation de l’actuel aéroport, etc.) a réduit leur espace rhétorique comme peau de chagrin. 

Acculés, ils ont décidé d’axer l’essentiel de leur propos sur l’emploi, comme l’atteste l’opération de communication lancée cet été sur les plages de Loire-Atlantique : « OUI à l’aéroport et à l’Emploi » (1). 

vendredi 17 octobre 2014

Loi sur la transition énergétique : entre demi-mesures et allégeance aux lobbys nucléaires et routiers, le compte n’ y est pas Madame Royal !

« Transition énergétique pour la croissance verte » l'intitulé du projet de loi donne à lui seul une indication de taille sur son contenu. Niant finalement l’ampleur du changement climatique et ses conséquences sur la vie quotidienne, la loi se contente d’envisager « l’atténuation » des effets du réchauffement du climat, sans objectifs précis de réduction des Gaz à Effet de Serre. Le changement climatique est vu comme une « opportunité » pour de nouveaux marchés de « croissance verte », alors que le développement productiviste épuise les ressources naturelles. 

Si la promesse de campagne de Hollande de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% à l'horizon 2025 est réaffirmée, on ne voit pas tout comment elle pourrait être réalisée sans engager résolument un plan de fermeture progressif des centrales les plus anciennes et dangereuses – notamment Fessenheim - le tout en favorisant le recours aux véhicules électriques, énergivores et …nucléaires. 

Soutien à la mobilisation du monde de la recherche, par Ensemble!


Vendredi 17 octobre, arrivent à Paris les marcheurs de l'initiative Sciences en marche, venus de toute la France, pour une manifestation devant l'Assemblée nationale. 

« Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire », membre du Front de gauche, soutient les revendications légitimes des personnels de la recherche pour des financements récurrents à hauteur des besoins et pour un plan d'embauche statutaire. 

La situation actuelle d'asphyxie budgétaire dans les universités et les organismes, l'extension de la précarité, la compétition généralisée pour quelques crédits et le gel des recrutements sont catastrophiques pour les conditions de travail des salariés de la recherche et pour le fonctionnement du service public. 

jeudi 16 octobre 2014

16 octobre : plus de 3000 manifestant-es en Loire Atlantique


A l'appel des UD CGT et Solidaires, deux manifestations se sont tenues ce jeudi en Loire Atlantique, à Saint Nazaire elles et ils étaient un millier ce matin et, à Nantes, près de 2500 cet après-midi.

A Nantes, après les interventions, convergentes et combatives, des porte-parole des deux syndicats, sont intervenus, très applaudis, des syndicalistes des entreprises en lutte, Seita Carquefou, Hôpital de Blain, C3 consultants.

Le porte-parole de la CGT a également annoncé la tenue prochaine d'une intersyndicale départementale des UD FO, FSU, Solidaires et CGT pour organiser de nouvelles mobilisations contre la politique d'austérité du gouvernement.

Loi sur la transition énergétique : derrière la vitrine, les ambitions se dégonflent !, par Gilles Monsillon et Vincent Gay (Ensemble!)


La loi de programmation pour la transition énergétique promet un "nouveau modèle énergétique français" ! 

Suite aux recommandations du groupe d'experts de l'ONU (le GIEC) pour répondre au dérèglement climatique, la France s'est doté d'un objectif prévu par la loi de 2005, d'une réduction de 90 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050. Pour éviter que le dégonflement de ces objectifs soit mis en avant, Ségolène Royal a repris les objectifs de la Commission européenne d'une réduction de 40% des GES en 2030. 

Ne l'oublions pas, la France accueille à Paris (plus exactement au Bourget, ville surtout connue pour son trafic aérien d'aviation, également depuis peu lieu d'accueil de la foire internationale de la promotion de l'industrie nucléaire...) la conférence climat de l'ONU en décembre 2015. Ca sera donc un élève très moyen qui recevra ! 

« Totem » et « tabou » : « Procès en sorcellerie » ?, par Jean-Jacques Chavigné (Démocratie et Socialisme)


Il ne manquait plus que ça : le religieux envahit maintenant le discours du gouvernement de Manuel Valls et de la direction du Parti socialiste. Emmanuel Macron refuse les « tabous » qui pourraient empêcher un gouvernement de gauche de discuter de l’opportunité de baisser le montant des allocations-chômage, de les rendre dégressives et d’en réduire la durée. 

Najat Vallaud-Belkacem affirme qu’on fait à Emmanuel Macron « beaucoup de procès en sorcellerie. (…) Il ne compose pas, il parle avec clarté et il appelle un chat un chat » Jean-Christophe Cambadélis répond à Emmanuel Macron : « La gauche n’a pas de tabous, mais elle a quelques totems, en particulier le fait que quand le président de la République s’exprime, les ministres appliquent ». 

Malgré les affirmations d’Emmanuel Macron et de Jean-Christophe Cambadélis, les « tabous » pullulent à la direction du Parti socialiste et au gouvernement : ils s’opposent, en rangs serrés, à toute proposition de gauche sur des sujets essentiels. 

mercredi 15 octobre 2014

"Face à la guerre en cours, pour la solidarité avec les peuples au Moyen-Orient et contre la division raciste", par Myriam Martin, Emre Öngün, Francis Sitel, Marie-Pierre Toubhans, membres de Ensemble!


Nos écrans sont emplis des images de la résistance dans le Kurdistan syrien et irakien contre l’Etat islamique. Un fait majeur doit s’imposer à nous : la France, qui fut la première à rejoindre la « coalition internationale » initiée par Barack Obama, est impliquée dans une guerre aux développements imprévisibles. 

Le schéma présenté par les gouvernements occidentaux est simple : l’Etat islamique est une monstruosité que les forces vertueuses des armées de l’Otan alliées aux régimes du Proche-Orient doivent écraser. Indéniablement, l’Etat islamique est une entité sectaire menaçant de nombreux peuples de la région, créant une situation d’urgence, charriant des images d’horreur qui suscitent une indignation légitime en France et dans le monde. 

A l’ombre de cette guerre, menace en France une offensive sécuritaire et raciste.

mardi 14 octobre 2014

Les kurdes seuls à Kobanê, par Ensemble!

Assiégés depuis le 16 septembre par les djihadistes de l'organisation « Etat islamique » (EI), les kurdes résistent avec beaucoup de courage et de détermination. Mais face à la supériorité militaire de l'EI, ils sont contraints de céder du terrain.

Après avoir occupé dans le centre de la ville le QG des forces kurdes et le centre culturel, les djihadistes veulent maintenant couper la route vers le poste frontière de Mursitpinar, empêchant tous les accès vers la Turquie.