"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" - Antonio Gramsci

jeudi 27 novembre 2014

Valls en Loire Atlantique mardi 2 décembre : appel intersyndical CGT, FO, FSU, Solidaires à l'accueillir en manifestant contre sa politique


Le 2 décembre, le Premier Ministre vient à Saint-Nazaire et Nantes pour symboliquement témoigner son soutien à l’industrie et à la mer. Avant toute chose, notre premier ministre is « pro business ». Il le prouve chaque jour à coups de milliards d’euros payés sur les fonds publics en faveur du patronat : pacte de responsabilité, crédit impôt compétitivité emploi, braderie du patrimoine public, démantèlement de la fonction publique et de la protection sociale… 

Ce cap de gouvernance n’est ni courageux, ni moderne. C’est celui d’une austérité payée par les salariés, les privés d’emploi et les retraités dans une France championne d’Europe des dividendes versés aux actionnaires du CAC 40. 

Placé à la tête d’un gouvernement fidèle aux diktats de la commission européenne et du FMI, M. Valls ne vient pas pour sauver des emplois en Loire-Atlantique mais pour affirmer sa vision libérale de l’économie et ses réformes principalement anti sociales. 

mardi 25 novembre 2014

Lettre ouverte à Monsieur le pape, par Jean-Luc Mélenchon


Monsieur le pape, 

Soyez le bienvenu en terre de France. Nombreuses y sont vos ouailles et maints des miens parmi elles. On vous aura peut-être dit que d’aucuns ne souhaitaient pas votre présence à la tribune du Parlement européen. J’en suis. Je voudrais vous en expliquer le motif. Mais avant cela, pour écarter l’idée d’un ressentiment personnel ou d’une volonté d’offense à votre foi, laissez-moi vous dire ce qui nous rapproche au-delà de ma propre éducation initiale et de l’engagement de certains des miens, et non des moindres, dans la foi chrétienne. 

J’aime l’Argentine votre pays. Je m’honore de tenir d’elle l’unique décoration qui m’ait été décernée. C’est le président Raoul Alphonsin qui me l’a attribuée du fait de mon engagement pour la libération de plusieurs de vos compatriotes. Celles-ci étaient persécutées par les militaires factieux qui avaient soumis votre pays à leur dictature abominable. Elles étaient martyrisées dans le camp « El Vesuvio » dont vous avez du connaître l’effroyable histoire. 

"Mon corps, mes droits, mes choix : Je décide !" - Samedi 29 novembre 14h devant le CHU de Nantes


- Droit de choisir ce que je fais de mon corps, il est à MA disposition ! 
- Droit de décider avec qui je baise, avec qui je fais l'amour et qui j'aime ! 
- Droit de décider si je veux une famille et à quoi elle ressemble ! 

Parce que les droits à la santé, les droits de choisir d'assumer sa sexualité et/ou son genre, les droits d'avoir des enfants ou NON sont incontournables ! 

Parce que ce sont des droits fondamentaux pour toutEs les humainEs, nous exigeons l'égalité des droits! 

Pour que l'avortement et la contraception soient accessibles à toutEs, partout, sans restriction : notre corps nous appartient ! 

F.Hollande à Florange : le déni de trahison, par Ensemble!


Fier de lui, F. Hollande, de retour à Florange, n'a pas hésité à affirmer, avec aplomb, que ses promesses avaient été tenus. S'il n'y a pas eu de licenciements secs, il n'en reste pas moins que 629 emplois industriels ont été supprimés et des hauts-fourneaux éteints à jamais. De plus, plusieurs centaines de sous-traitants ont subi des pertes d'emploi, des baisses d'activité. 

La loi sur la reprise des sites industriels, promise pendant la campagne, n'a vu le jour, en des termes fort édulcorés, que bien après l'arrêt des hauts-fourneaux. Le projet Ulcos -critiquable par bien des aspects, tant les techniques de séquestration du carbone que le marché de droit d'émission du carbone ne constituent pas une solution écologiste- a été abandonné par l'Union européenne, sans même considérer le sauvetage des emplois. 

dimanche 23 novembre 2014

Démocratie ! Communiqué d'Ensemble! 44


La manifestation d’hier contre la répression après la mort de Rémi au Testet a rassemblé environ 2000 personnes à Nantes : c’est un succès. 
Ensemble! 44, membre du Front de Gauche s’en félicite. 
Ensemble! 44 tient à dénoncer le déploiement policier, inutile et provocateur, qui a perturbé la ville. 
Celles et ceux qui refusent le projet de Notre Dame des Landes et la répression policière qui l’accompagne doivent pouvoir manifester tranquillement : la démocratie l’exige. 

samedi 22 novembre 2014

Mélenchon, la gauche, le peuple et la révolution, par Gilles Alfonsi


Dans son livre "L’ère du peuple", Jean-Luc Mélenchon propose ses réflexions sur les évolutions du monde et sa stratégie de révolution citoyenne. Avec de grands mérites, mais aussi de sérieuses impasses. Il n’est pas courant qu’un responsable politique propose des réflexions quasi-philosophiques et les mobilise pour formuler une proposition stratégique. La plupart des livres écrits par les dirigeants de partis sont des documents de marketing, et lorsque certains s’aventurent dans des réflexions de fond, c’est le plus souvent de manière séparée de leurs propositions politiques, qu’ils formulent par ailleurs. Dans son nouveau livre, Jean-Luc Mélenchon s’expose au contraire, avec la volonté de porter, bien au-delà des éléments d’un programme au sens habituel d’un catalogue de propositions, des éléments de projet : une vision. 

Le point de départ du livre est la conscience, maintenant assez répandue, que le monde est engagé dans une course à l’abîme, face à laquelle, selon l’auteur, il ne s’agit pas simplement de revenir aux doctrines du socialisme de grand-papa. Nous verrons plus loin si Jean-Luc Mélenchon réalise effectivement le dépassement qui lui parait nécessaire ou s’il reste encore au milieu du gué. 

jeudi 20 novembre 2014

Construire le dialogue démocratique, par la Ligue des droits de l’Homme 44, le Syndicat des Avocats de France 44 et le Syndicat de la Magistrature 44


Depuis plus de cinq ans, les présences et interventions policières sont apparues, pour beaucoup d'observateurs, disproportionnées lors de manifestations ponctuées d’affrontements sérieux. La Ligue des droits de l’Homme, le Syndicat des Avocats de France et le Syndicat de la Magistrature ont mis en garde sur les risques encourus par toutes les personnes lors de ces manifestations, du fait de l'escalade et de l’enchaînement pression-réaction. Elles ont également alerté sur l'exercice du droit à manifester dans ces conditions. 

A Nantes, en 2007, un jeune manifestant a perdu presque totalement l’usage d'un œil suite à un tir de lanceur de balle de défense. A Saint-Nazaire, en 2009, un manifestant a perdu un orteil suite à un tir de grenade. A l’aérogare de Nantes-Atlantique, lors d'un rassemblement en 2011, puis à Nantes en mars 2012 et enfin sur la zone de Notre Dame des Landes en octobre 2012, des manifestants ont été sérieusement blessés. 

mercredi 19 novembre 2014

Budget 2015 : Ils ont voté l’austérité !

21 milliards d’économie sur les dépenses, dont 3,7milliards pour les collectivités locales, 40 milliards de cadeaux aux entreprises avec le Pacte de responsabilité, les huit députés PS de Loire Atlantique (Jean-Marc Ayrault, Marie-Odile Bouillé, Marie-Françoise Clergeau, Yves Daniel, Sophie Errante, Michel Ménard, Monique Rabin, Dominique Raimbourg) ont, hier jeudi 18 novembre, voté le budget de l’Etat 2015. Ils ont voté l’austérité ! 

Ce budget a été adopté par 266 voix pour, 247 députés votant contre (dont l’UMP Priou) et 55 s’abstenant (dont François de Rugy, EELV). 

Ce même jour l’INSEE publiait son « Portrait social » de la France, montrant les conséquences cumulées des budgets d’austérité successifs : explosion du chômage, pauvreté accrue, salaires étranglés. Avec la mise en œuvre du budget 2015, ce sera encore pire. 

Le programme du FN et les idées d’extrême-droite sont opposés aux intérêts des salarié-e-s


A la veille du congrès national du FN à Lyon, les syndicats CGT, FSU et Solidaires, avec les organisations de jeunesses UNEF, UNL et FIDL, ont décidé de diffuser massivement un tract commun dans le cadre de la campagne intersyndicale contre l’extrême droite, ses idées et ses pratiques. Une initiative particulièrement bienvenue et importante. Nous vous invitons à lire ce tract ci-dessous et à le faire circuler largement.

"Les absences de réponses aux questions sociales vécues par les salarié- e-s, les privé-e-s d’emploi, les retraité- e-s, les jeunes, ainsi que la crise avec ses conséquences dramatiques, fournissent un terreau exploité par l’extrême-droite. 

Les politiques d’austérité génèrent une aggravation du chômage, le développement des inégalités sociales, de la précarité, de la pauvreté et des processus d’exclusion. Cela accroît la désespérance sociale. 

Sans-papiers : il faut la régularisation, par Ensemble!


Cinq associations tirent le signal d'alarme. Depuis 2012, si la mise en rétention administrative a très légèrement diminué, les expulsions ont augmenté de15%. 45 000 personnes se sont retrouvés en centre de rétention en 2013, ils étaient 47 000 en 2012, alors que F. Hollande avait déclaré que ce ne devait être que l'exception. Pire, des enfants ont été placés dans cette situation. 

En 2013, il y a eu 44 000 expulsions (39 000 en 2012), départements d'outre-mer inclus. La situation à Mayotte est terrible : beaucoup de mineurs sont en rétention. Des jeunes scolarisés ont toujours menacés d'expulsion, c'est le cas de Yero inscrit dans un lycée parisien. 

La promesse de M. Valls, quand il était ministre de l'intérieur, d'examiner de façon bienveillante les grévistes de 2009, n'a été que très partiellement suivi d'effet. Certains ont été expulsés dans les pires conditions comme Moussa Magassa dans le 93. Quant aux Roms, toujours pourchassés, renvoyés, ils ne disposent pas des mêmes droits alors qu'ils sont citoyens européens. 

lundi 17 novembre 2014

La gauche existe… C’est pourquoi il faut la reconstruire, par Roger Martelli


Nous sommes désormais au cœur d’une triple crise : des représentations politiques (essoufflement des idéologies), de la politique instituée (obsolescence des formes de l’action politique), du champ politique lui-même (l’économique a pris le pas sur le politique). C’est leur convergence qui donne à la crise politique toute son acuité et sa durabilité. 

Dans cette crise globale, une crise particulière a un rôle structurant : celle qui accompagne l’incertitude du clivage droite-gauche. Pour des millions d’individus, ce clivage a perdu de son sens perçu. 

Pour ce qui est de la gauche, comment s’en étonner ? Historiquement, surtout au XXe siècle, la gauche s’est identifiée au couple de l’égalité et de la redistribution. Or les dernières décennies ont vu se polariser à nouveau les avoirs, les savoirs et les pouvoirs et se creuser les inégalités qui en résultent ; quant à la redistribution, elle a été balayée par le retrait de l’État.

Lettre ouverte à Madame la Ministre de l’Education Nationale, par Françoise Verchère


Madame la Ministre, 

Bien que vous ne connaissiez probablement pas dans le détail les dossiers de Notre Dame des Landes ou du barrage de Sivens, ou d’un autre de ces grands projets contestés, c’est à vous que je souhaite m’adresser aujourd’hui. 

Depuis la mort de Rémi Fraisse, ce ne sont que questions et commentaires dans tous les media, manifestations dans les rues de France, émotion et colère. Ce qui s’est passé à Sivens aurait pu arriver à Notre Dame en 2012 lors de la tristement célèbre opération « César », et nous l’avons craint chaque jour de cet automne-là. C’est probablement pour cela que nous avons été très sollicités pour réagir sur le drame de Sivens. 

Un journaliste m’a demandé ce que je pouvais dire, en tant qu’opposante au transfert d’aéroport mais aussi en tant qu’ancienne enseignante aux jeunes en colère. Et cette question à laquelle j’ai probablement mal répondu sur le coup m’a donné à réfléchir depuis. Et c’est vous que je vais interroger en retour, Madame la Ministre. 

samedi 15 novembre 2014

Contre l’austérité, plus d'un millier de manifestant-e-s à Nantes


A l’appel du collectif 3A, plus d’un millier de manifestant-e-s se sont retrouvés dans les rues de Nantes ce samedi après-midi. Derrière la banderole unitaire et le carré de tête, c’est un cortège très unitaire qui a défilé pendant près de deux heures. 
Si on peut regretter l’absence d’un cortège commun du Front de gauche 44, PCF, PG et Ensemble ! étaient bien présents, de même que Nouvelle Donne, NPA, AL et POI. 
Côté syndical, CGT, et, plus modestement, Solidaires et FSU constituaient une part essentielle d’un défilé où partout se discutait la nécessité de mettre en échec la politique du gouvernement, d’imposer le retrait du pacte de compétitivité et des cadeaux au patronat et de construire, dans la mobilisation, une alternative à gauche.

vendredi 14 novembre 2014

PS : Gérard Filoche convoqué le 11 décembre prochain devant une « haute autorité »


Animateur du courant Démocratie et Socialisme au sein du PS, Gérard Filoche vient d'être convoqué par la direction du PS devant une "haute autorité" pour le tweet qu'il a publié au soir de la mort accidentelle du PDG de Total. Comme l'explique fort justement Gérard Filoche dans le texte ci-dessous, repris de son blog et que nous vous invitons à lire, c'est la première fois qu'un socialiste est convoqué devant cette "haute autorité"  !
Que Gérard Filoche soit assuré de notre solidarité et de notre amitié fraternelle.


"Le débat de congrès commence-t-il par des mesures disciplinaires ? 

Peu de gens sauront vous expliquer ce qu’est la « Haute autorité » du PS. Elle n’a jamais fonctionné. On ne sait pas bien quelles sont ses règles et ses buts. C’est un climat propice à tous les arbitraires. On ne connait guère ses membres.

jeudi 13 novembre 2014

Le 15 novembre, 15h Place Royale à Nantes, soyons nombreux dans la rue pour une alternative à l'austérité

Austérité, reculs sociaux, autoritarisme, répression policière ont cassé les espoirs nés de la défaite de N. Sarkozy. Pour le patronat le pacte de responsabilité, pour les salariéEs et la population, le pouvoir d’achat en berne, le chômage et la précarité, la baisse des dépenses publiques. 

Les collectivités locales et la protection sociale sont étranglées par les réductions budgétaires successives. La droite et l’extrême-droite plastronnent. Les idées conservatrices et réactionnaires circulent de plus en plus. 

Le refus de l’amnistie des syndicalistes poursuivis pour leurs activités, l’interdiction de manifestations, la criminalisation des mouvements sociaux, l’impitoyable répression qui conduit à la mort de Rémy Fraisse ont pour but de faire baisser la tête à tous ceux/celles qui résistent.