"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" - Antonio Gramsci

jeudi 18 décembre 2014

Notre Dame des Landes : Valls provoque


Présageant la décision des tribunaux suite aux différents recours actuellement examinés, le Premier Ministre vient d’annoncer le début des travaux à Notre Dames des Landes au premier semestre 2015. Son prédécesseur, Jean-Marc Ayrault, s’en est aussitôt félicité avant d’affirmer, au mépris de dizaines d’exemples internationaux et des études indépendantes en cours, qu’ « agrandir Nantes Atlantique sur place n’est pas faisable ». Fermez le ban. 

Ayrault d’abord puis Valls ensuite ont toujours traité par le mépris le plus total les opposants à la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes, refusant même, malgré de multiples demandes, de recevoir leurs représentant-es et d’entendre leurs arguments. 

Union européenne : conquêtes démocratiques et sociales radicalement remises en cause, par Eric Toussaint (CADTM)


L’échec des gouvernements européens, de la Commission européenne et de la BCE est patent s’il s’agit de concrétiser ce qu’ils prétendent vouloir réaliser : réduire le chômage, relancer l’activité économique, assainir fondamentalement les banques, stimuler et augmenter le crédit aux ménages et aux PME ou encore augmenter l’investissement, réduire la dette publique. Sur tous ces points, la politique européenne est un cuisant fiasco. Mais s’agit-il là des objectifs que les dirigeants européens veulent réellement atteindre ? 

Les grands médias évoquent régulièrement les dangers d’un possible éclatement de la zone euro, de l’échec des politiques d’austérité en matière de relance économique, des tensions entre Berlin et Paris ou Rome, ou entre Londres et les membres de la zone euro, des contradictions au sein du conseil de la BCE, des énormes difficultés pour trouver un accord sur le budget de l’UE, des crispations de certains gouvernements européens à l’égard du FMI à propos du dosage de l’austérité. Ces tensions sont bien réelles, mais elles ne doivent pas cacher l’essentiel.

mercredi 17 décembre 2014

Climat : les 5 leçons de la conférence de Lima pour Paris 2015 !, par Maxime Combes (ATTAC)


La conférence internationale sur le changement climatique s’est terminée dans la nuit du 13 au 14 décembre à Lima (Pérou). Prolongée de 36 heures, elle n’a guère apportée de réponses aux défis actuels. Quels enseignements en tirer dans l'optique de la prochaine conférence qui se tiendra à Paris en décembre 2015 ? Quelles implications pour les mouvements pour la justice climatique ?

1. Il n'y aura pas d'accord historique à Paris en 2015

François Hollande a annoncé vouloir laisser « sa trace » dans l'histoire et, pour ce faire, obtenir un « accord historique » à Paris. Laurent Fabius devrait le prévenir : s'il y a accord à Paris, il ne sera pas historique. C'est Laurence Tubiana, la représentante de la France dans les négociations qui l'affirme, essayant de tempérer les attentes par rapport à la prochaine conférence de l'ONU en décembre 2015 sur l'aéroport du Bourget : « A Paris, nous ne serons pas en capacité d’être dans un scénario de limitation du réchauffement à 2 °C ». Voilà qui est clair, lucide et fondé.

mardi 16 décembre 2014

Agir contre tous les racismes, par Ensemble!


La persistance des politiques d'austérité, avec son cortège de dégâts sociaux, la banalisation de la parole raciste exacerbent le rejet, la haine de l'autre. Le passage à l'acte en découle. En septembre dernier, deux jeunes gens, d'origine algérienne, ont été les victimes d'une violente agression de la part de jeunes appartenant à la communauté juive, alors qu'ils étaient en train de livrer du pain pour un restaurant. Une plainte pour agression avait été déposée. Le caractère raciste a été reconnu par le parquet de Créteil et deux jeunes mis en examen pour « violences en réunion en raison d'une appartenance réelle ou supposée à une race, une ethnie ou une religion »

« Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire » condamne cette lâche agression raciste. Le rejet croissant de l'autre - qui frappe durement les Roms -, la montée d'actes dirigés contre les personnes de confession musulmane, comme le retour de l'antisémitisme, doivent nous alerter. 

Congrès national des Alternatifs : pour un regroupement de la gauche alternative, pour un dépassement des Alternatifs dans Ensemble !


Le congrès des 13  et 14 décembre est la conclusion d’une longue discussion de notre mouvement sur son devenir et sera donc le troisième portant sur sa participation au Front de Gauche et son dépassement dans un nouveau mouvement. Le texte final du congrès de novembre 2012 (53.37 % pour, 34.75 % contre et 8.88 % abstentions) décidait la participation des Alternatifs au Front de Gauche et de contribuer à l’émergence d’un pôle rouge et vert. 

Lors du congrès de novembre 2013 le texte majoritaire pris en considération par des votes allant selon les thèmes de 62.7 % à 64.4 % et adopté finalement par délégué-e-s (pour les parties en question entre 71.2 % et 74.5 %) confirmait l’engagement des Alternatifs au sein du Front de Gauche et sa participation au processus de regroupement « Tous Ensemble-Trait d’Union » appelé aujourd’hui Ensemble! 

lundi 15 décembre 2014

Macron une loi faiseuse de chômage, par Gérard Filoche


Ils nous disent tous les matins dans les radios officielles, qu’il faut « déréguler pour libérer les énergies et créer de l’emploi ». C’est l’inverse. Chez nous, cela fait dix ans qu’ils dérégulent. Et depuis dix ans, le chômage s’accroit. L’ANI du 11 janvier 2013 et la loi qui en est issue du 14 juin 2013, devaient, en assouplissant les licenciements, « sécuriser l’emploi » : on a 250 000 chômeurs de plus. Et la loi Macron propose d’assouplir encore plus les licenciements, cela fera encore plus de chômeurs, bien sur. 

La loi Macron ce n’est ni pour la relance, ni l’économie, c’est pour casser le droit, c’est pour plaire aux libéraux, au Medef. Les intégristes libéraux de l’UE à Bruxelles ont levé le pied sur les déficits et la dette : ils donnent « des délais", en fait ils s’en moquent, ils savent que jamais, jamais, jamais, la « dette » ne sera remboursée, mais elle leur sert de prétexte pour casser les droits du travail, déréglementer partout en Europe, en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie et Belgique, et chez nous, en France. C’est ce qu’ils appellent impudiquement « les réformes structurelles ». 

Analyse projet Macron : en route pour l'esclavage ? par Richard Abauzit*


Un projet qui porte sur le droit du travail, fait par un ministre de l’économie. Pour la méthode, c’est un retour au milieu du XIXème siècle, avant qu’on invente un ministère du travail. Sur le fond, cela risque d’être un retour au début du XIXème siècle si la modification du code civil est maintenue. 

Un projet dont le titre III, étonnamment intitulé « TRAVAILLER » donne toute la mesure. On ne fera pas l’injure de penser qu’une loi dite « Pour la croissance et l’activité » montre du doigt les fainéants de chômeurs ou l’indolence des travailleurs dans un pays où leur productivité est une des plus fortes du monde, mais on peut sans doute y voir le vivre pour travailler opposé au travailler pour vivre. Un tel projet ne doit pas seulement être analysé pour ce qu’il est, il faut aussi le traduire avec nos mots, tant depuis une trentaine d’années la syntaxe patronale a envahi lois, accords collectifs, médias et hélas de plus en plus souvent contaminé le discours des « partenaires sociaux ». 

dimanche 14 décembre 2014

Sommet Climat : la justice, grande absente des résultats de Lima


Tard dans la nuit de samedi à dimanche, les 194 Etats de la planète sont parvenus à un accord dans le cadre de la convention cadre de l'ONU sur le dérèglement climatique. Loin d'être satisfaisant, cet accord hypothèque tout accord historique à Paris fin 2015. 

Les mouvements et ONG pour la justice climatique, notamment Attac France et les Amis de la Terre, ont rendu public cette première analyse. 

" Le monde est confronté à une urgence planétaire : le changement climatique est causé par un système qui place la recherche du profit au-dessus des besoins des personnes et des limites de la planète. Il dévaste la vie de millions de personnes à travers la planète. 

Ensemble ! 44 salue le vote des adhérents 44 d’EELV

En rejetant la proposition d’alliance avec le PS aux prochaines élections départementales, les adhérent-es d’Europe Ecologie Les Verts ouvrent la porte d’un large rassemblement de la gauche opposée à la politique gouvernementale et des écologistes en Loire Atlantique. Ensemble ! 44 s’en félicite. 

Autour d’Europe Ecologie Les Verts, du Front de Gauche et des listes citoyennes constituées lors des dernières municipales, un tel rassemblement rend possible, dans un grand nombre de cantons, une alternative majoritaire face à la droite et au PS. 

jeudi 11 décembre 2014

Loi Macron : blitzkrieg patronal contre les droits des salarié-es


Repos quotidien et hebdomadaire, durée du travail, conditions d’emploi des apprentis et des salariés mineurs, représentation du personnel, médecine du travail, inspection du travail, justice du travail (prud’hommes), licenciements collectifs : presque aucune dimension de la relation de travail n’échappe à l’offensive Macron contre le code du travail (dont on fera observer qu’elle n’est même pas menée par le Ministre du travail, aux abonnés absent, mais par le banquier – inspecteur des finances – Ministre de l’économie Macron), les symboles ont parfois du sens…. 

Travail dominical et travail en soirée 

Le projet de loi Macron modifie en profondeur la réglementation existante dans l’intérêt des grandes enseignes du commerce. S’agissant du travail dominical, il autorise de plein droit toutes les entreprises de commerce à ouvrir 5 dimanches par an (contre 0 auparavant), et autorise les Maires à porter cette autorisation jusqu’à 12 dimanches par an (contre 5 auparavant).

mardi 9 décembre 2014

La situation des retraités ne cesse de se dégrader : l'appel des fédérations départementales de retraité-es CGT, FO, FSU, Solidaires et FGR-FP de Loire Atlantique


• Recul de l’âge de la retraite à 62 ans, augmentation du nombre de trimestres éligibles pour une retraite pleine et entière, (résultat des contre-réformes des retraites de 1993, 2003, 2007, 2010 et 2013) 

• Gel de la valeur du point des retraites complémentaires 

• Suppression de la demi-part supplémentaire pour les parents isolés ayant élevés des enfants 

• Fiscalisation des majorations de pension des retraités ayant eu 3 enfants ou plus 

• Mise en place de la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) 0,3% acquittée par les seuls retraités. 

Douarnenez : défendons notre hôpital !


Le samedi 6 Décembre, 4 500 à 5 000 personnes sont descendues dans les rues de Douarnenez, pour exprimer leur refus de voir leur hôpital dépouillé de l'essentiel de ses activités. Une manifestation comme la Ville n'en avait pas connue depuis longtemps et qui a drainé des personnes bien au dela des limites de la commune. 

Un combat permanent depuis plus de 20 ans

L'hôpital de Douarnenez fait partie de ces hôpitaux de proximité implantés dans des petites villes ou des villes moyennes et qui ont maillé le territoire depuis des décennies. Pour le Sud Finistère, ce type d'établissement existe à Douarnenez, Concarneau, Quimperlé et Pont L'Abbé (ici, c'est un établissement privé à but non lucratif « participant au Service Public Hospitalier »). 

vendredi 5 décembre 2014

Intolérable agression antisémite à Créteil, par Ensemble!


«Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire » condamne la lâche agression dont a été victime un jeune couple lundi 1er décembre à Créteil dans l'appartement qu'ils occupaient. 

Attaqués et séquestrés parce que juifs, donc ayant forcément de l'argent à domicile, selon les propos formulés par les agresseurs et rapportés par les victimes. Les coupables présumés se sont livrés également à des violences sexistes puisque la jeune femme a été violée. 

Le caractère antisémite a été retenu dans leur mise en examen par le juge d'instruction pour vol, séquestration et viol. 

Ce scandaleux événement témoigne de la persistance de préjugés dans la société sur le rapport entre les juifs et l'argent qui nous ramènent aux heures les plus sombres de notre histoire. 

Créteil, une agression raciste qui nous indigne mais ne nous étonne pas, par l'UJFP*

 
Les médias nous rapportent une agression crapuleuse particulièrement violente à Créteil (Val de Marne), dont la gravité ne doit en aucun cas être minimisée. Un des agresseurs serait coupable de viol. Le ressort antisémite de cette violence est étayé par les propos rapportés par les victimes (juif = qui a de l’argent). 

A ce stade de l’information, l’UJFP condamne fermement cette sordide agression raciste, comprend le traumatisme des victimes auxquelles elle tient à témoigner son émotion, et attend de la justice que l’enquête aille jusqu’à son terme et que les coupables soient condamnés. 

Si l’UJFP s’indigne de ces actes, elle ne s’en étonne guère. En effet le racisme propagé dans notre société depuis le sommet de l’État envers des groupes de personnes ciblées, parce qu’arabes, noirs, et ou musulmans, Rroms, sans papiers, demandeurs d’asiles... repris sans état d’âme par des médias avides de scoops et de buzzs , des « intellectuels » et éditorialistes venimeux, a pour conséquence d’augmenter les passages à l’acte racistes.