"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" - Antonio Gramsci

jeudi 24 juillet 2014

" L’espoir est là : traiter l’Etat israélien comme on a traité l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid", entretien avec Pierre Stambul, Union Juive Française pour la Paix


Après deux semaines d’intenses raids aériens sur Gaza suivis par une incursion terrestre, le décompte macabre n’en finit pas de distiller l’horreur. Plus de 650 morts dont la moitié sont des enfants de moins de douze ans. Il s’agit de l’agression la plus meurtrière depuis l’opération Plomb Durci en 2008-2009 qui avait fait plus de 1300 morts. Pierre Stambul*, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix nous livre son analyse de la situation. 

Raina-dz : L’attaque israélienne sur Gaza vient de connaître un tournant dramatique avec le massacre de masse commis dans le quartier de Shayjaya que d’aucuns qualifient de crimes de guerre. Quel commentaire faites-vous par rapport à ces événements ? 

mercredi 23 juillet 2014

Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza, rassemblement mercredi 23 juillet 18h, manifestation samedi 26 juillet 15h à Nantes


Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza 
Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem 
Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza 
Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international 
Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale 
Rassemblement mercredi 23 juillet 18h angle cours des 50 Otages /rue de la Barillerie 
Manifestation samedi 26 juillet à 15h angle cours de 50 Otages/rue de la Barillerie 

Association France Palestine Solidarité – Génération Palestine – CGT – FSU – Solidaires – Ligue des Droits de l’Homme – Association Républicaine des Anciens Combattants – MRAP - Association Islamiste de l’Ouest de la France – Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement – Enfants Réfugiés du Monde,  PCF - Parti de Gauche – Ensemble – NPA – Démocratie & Socialisme – Europe Ecologie Les Verts (liste en cours) 

Pour une protection internationale du peuple Palestinien - Appel de cent personnalités


Assez de massacres ! Assez de violences et de haines ! 
Nous appelons le gouvernement français et les autorités européennes à prendre des initiatives à la hauteur du drame qui se noue et pour obtenir un cessez le feu immédiat. Que les armes se taisent et que l’on prenne le chemin du dialogue, de la diplomatie et de la politique ! 

La base de celui-ci est le droit international, la fin du blocus de Gaza, l’arrêt de la colonisation, la fin de l’occupation et la libération des prisonniers politiques palestiniens. C’est la condition de la paix et de la sécurité pour les peuples israéliens et palestiniens. 

mardi 22 juillet 2014

Sauvegarde des terres agricoles et souveraineté alimentaire - vidéo de la table-ronde à Notre Dame des Landes

Dans le cadre du grand rassemblement à Notre Dame des Landes en juillet 2014, table-ronde "Sauvegarde des terres agricoles et souveraineté alimentaire"

Appel du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens à manifester demain mercredi 13 juillet


Le bombardement intensif de Gaza depuis 13 jours, avec plus de 3 000 raids aériens, a causé la mort de plus de 350 Palestiniens, blessé plus de 2 500 autres et détruit des centaines d’habitations. Le bilan s’alourdit à chaque heure avec le début de l’offensive terrestre qui a commencé jeudi 17 juillet. Même le domicile du Chef de l’antenne consulaire française à Gaza a été bombardé. 

 Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste. 

«Ce qui se passe à Gaza est inadmissible», Nicolas Palarus, coordinateur du projet de Médecins Sans Frontières à Gaza, répond aux questions de Caroline Paré RF


Médecins Sans Frontières s’est adressée à Israël pour que cessent les bombardements des civils pris au piège à Gaza. L’organisation humanitaire l’a constaté à l’hôpital al-Shifa où MSF travaille, la majorité des morts sont des civils. Nicolas Palarus, coordinateur du projet de Médecins Sans Frontières à Gaza, répond aux questions de RFI. 

RFI: Nicolas Palarus, est-ce qu’on assiste aujourd’hui à des crimes de guerre dans le territoire palestinien ? 

lundi 21 juillet 2014

Amplifier la solidarité avec le peuple palestinien, Défendre le droit de manifester - Appel du Front de Gauche


Ce week-end, la guerre engagée par le gouvernement israélien a franchi un pallier supplémentaire dans l’horreur. Il faut en finir avec cet engrenage meurtrier, ce qui suppose un arrêt immédiat des bombardements et le retrait des troupes israéliennes déployées dans Gaza. 

Plus largement, il est grand temps de mettre un terme au blocus qui asphyxie Gaza depuis 7 ans, de libérer les prisonniers palestiniens, d’en finir avec la colonisation et de démanteler les colonies existantes en territoires occupés. Israël doit enfin se conformer au droit international dans le cadre des résolutions des Nations Unies. 

"Personne ne prend de sanctions contre l’Etat d’Israël, alors qu’il viole le droit international" - entretien de Julien Salingue avec Alexandra Cagnard (RFI)


Depuis la nuit dernière, l'armée de l’Etat hébreu est passée à la seconde phase de son opération. Un chaos humanitaire, s'alarme le porte-parole de l'UNRWA, l’agence onusienne pour l‘aide aux réfugiés palestiniens, qui comptabilise plus de 50 000 réfugiés. Julien Salingue, chercheur en sciences politiques, auteur de A la recherche de la Palestine - au-delà du mirage d’Oslo, paru aux Editions du Cygne, répond aux questions de RFI. 

RFI: La situation est de plus en plus critique dans la bande de Gaza. Les Israéliens sont toujours déterminés, le Hamas également. Est-ce que vous croyez que cette opération terrestre va aboutir à quelque chose, si ce n’est à la mort de centaines de civils ? 

samedi 19 juillet 2014

Israël assassin ! Halte à l'agression contre Gaza ! 1200 manifestant-e-s dans les rues de Nantes


A l'initiative de l'Association Islamique de l'Ouest (AOIF) et de l'Association France Palestine Solidarité, 1200 manifestant-es ont crié dans les rues de Nantes ce samedi 19 juillet leur colère contre la guerre que mène Israël contre Gaza et le peuple Palestinien. 

Au coeur de l'été, cette manifestation à laquelle s'étaient associées de nombreux mouvements, syndicats et partis politiques, dont Ensemble, témoigne du développement de la solidarité avec le Peuple Palestinien et de la colère face aux prises de position du gouvernement français.

Atteintes à la liberté d’expression par le Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israé­liens et Palestiniens


En inter­disant la mani­fes­tation prévue le 19 juillet à Paris en faveur des droits du peuple pales­tinien notre gou­ver­nement est-​​il en train d’inventer une exception fran­çaise pour ce qui concerne la liberté d’expression ? 

On peut le craindre lorsque l’on rap­proche l’exploitation qui a été faite des inci­dents en marge de la mani­fes­tation du 13 juillet à Paris (dont la res­pon­sa­bilité incombe clai­rement à la Ligue de Défense Juive), les décla­ra­tions gou­ver­ne­men­tales rap­portées par la presse, et les inter­dic­tions ou ten­ta­tives des auto­rités admi­nis­tra­tives d’interdire les ras­sem­ble­ments ou mani­fes­ta­tions à Nice, à Paris ou ailleurs, qui étaient appelés en réaction à l’agression israé­lienne contre la popu­lation de Gaza. 

Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !


En direct de Gaza 

Samedi 19 juillet 2014. Il est 6 h à Gaza 
Douzième jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza.Ne vous inquiétez pas si ne donne pas de nouvelles- on a seulement 4 heures d’électricité par jour- Merci beaucoup pour vos messages de soutien. 

Un vrai génocide contre les Palestiniens de Gaza 70 morts en un jour, parmi eux 20 enfants Un carnage C’est horrible ! 

Un vrai massacre israélien 

vendredi 18 juillet 2014

Contre les militants de Notre Dame des Landes, la justice devient folle, par Nicolas de La Casinière (Reporterre)


Depuis la manifestation du 22 février à Nantes, la police multiplie les arrestations, la justice condamnant les militants à des peines de prison ferme, à partir de dossiers pourtant peu étayés. Dans un palais de justice désormais en état de siège à chacun de ces rendez-vous judiciaires, quatre personnes sont à nouveau jugées, vendredi 18 juillet. 

Les lendemains de la manifestation du 22 février à Nantes contre le projet d’aéroport n’en finissent pas de remplir les tribunaux, six mois après. A retardement, la police et la justice ont multiplié les arrestations et les comparutions. Le plus souvent en ayant recours à la comparution immédiate, procédure d’urgence pour le moins étonnante aussi longtemps après les faits. Cette procédure expéditive offre l’avantage à la police d’enchaîner la garde à vue et le passage devant un juge. Mais où est l’urgence, cinq ou six mois après ? 

mardi 15 juillet 2014

Pour l'arrêt immédiat des bombardements sur Gaza, solidarité avec le Peuple palestinien - rassemblement unitaire mercerdi 16 juillet 18h à Nantes


Depuis plus d'une semaine, l'armée israélienne mène des centaines de raids aériens sur la bande de Gaza, faisant chaque jour des dizaines de morts, essentiellement civils. Le gouvernement de B. Nétanyahou a choisi de donner libre cours à l'option militaire pour briser l'esprit de résistance du peuple palestinien et tuer dans l'oeuf toute tentative d'unité de ses organisations qui avait donné naissance, dernièrement, à un gouvernement d'union nationale. Cette fuite en avant militaire de l'Etat d'Israël vise une fois de plus à barrer la route à toute solution politique. 

Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire, membre du Front de gauche, réaffirme sa totale solidarité avec le peuple palestinien et appelle au développement de la mobilisation internationale la plus large pour imposer l’arrêt de l’intervention israélienne et l’arrêt des bombardements sur la bande de Gaza. 

lundi 14 juillet 2014

Il y a 225 ans. Hier et aujourd’hui. Chassons l’Imposteur !, par Raoul-Marc Jennar


14 juillet 1789, le peuple de Paris s’empare de la Bastille, symbole du despotisme monarchique. La Révolution française commence. Même si une analyse plus fine pousse à voir ses prémisses dans la convocation des Etats-Généraux et la rédaction des cahiers de doléance, l’acte révolutionnaire, c’est le surgissement populaire qui ne va plus s’arrêter et conduira à l’abolition des privilèges, à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, à la proclamation de la République le 21 septembre 1792 – une date jamais célébrée – à l’approbation de la Constitution de l’an I, le 24 juin 1793. 

Menacée de l’intérieur par les royalistes et de l’extérieur par une coalition de six monarchies européennes, la jeune République survivra au prix d’immenses souffrances. On connaît la suite : le 9 Thermidor et le 18 Brumaire mettront fin à l’idéal égalitaire proclamé en 1793. Le Directoire puis l’Empire marqueront un recul sensible des exigences laïques, sociales et démocratiques. 

dimanche 13 juillet 2014

Pour l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments sur Gaza - Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israé­liens et Palestiniens


Le bom­bar­dement intensif de Gaza depuis 5 jours, avec plus de 2 500 raids aériens, a causé la mort de plus de 165 Pales­ti­niens, blessé près de 1089 autres et détruit plus de 290 habi­ta­tions. Le bilan s’alourdit à chaque heure, et l’offensive ter­restre a commencée. Une nou­velle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au pré­texte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gou­ver­nement pales­tinien d’entente nationale, condition pourtant néces­saire à tout progrès vers une paix juste.