"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" - Antonio Gramsci

vendredi 22 août 2014

"Mercredi 20 août 2014 Il est 20 h à Gaza" par Ziad Medoukh* - Rassemblement vendredi 22 août 18h30 devant la mairie de Saint Nazaire


En direct de Gaza
Quarante –cinq jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza 
Crimes de guerre et crimes contre l’humanité à Gaza commis par l’armée de l’occupation israélienne contre les civils.

Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire. 

La population civile à Gaza apprécie beaucoup les manifestations de soutien partout dans le monde-Vive la solidarité internationale avec Gaza et contre les crimes israéliens- · La Palestine est en deuil après la mort de notre grand poète résistant Samih Al Kassem hier mardi 19 août 2014. 

jeudi 21 août 2014

L’Europe a une res­pon­sa­bilité toute par­ti­cu­lière dans la recherche d’une paix juste entre Pales­ti­niens et Israé­liens. Lettre adressée à François Hollande par l'afps


 
Monsieur le Président de la République, 

Le pro­chain Conseil de l’Union Euro­péenne va se tenir le 30 août pro­chain. Il est bien sûr essentiel que la situation en Israël et Palestine et par­ti­cu­liè­rement à Gaza soient à l’ordre du jour de ce Conseil. L’Europe a une res­pon­sa­bilité toute par­ti­cu­lière dans la recherche d’une paix juste entre Pales­ti­niens et Israé­liens. 

La position de l’Europe qui ressort des conclu­sions du Conseil de l’Union du 15 juillet et du Conseil Affaires Etran­gères du 22 juillet, en ne pro­nonçant aucune condam­nation claire de l’agression israé­lienne contre la popu­lation de Gaza, n’a fait qu’encourager l’Etat d’Israël à com­mettre plus de mas­sacres et de destructions. Il n’est pas accep­table non plus de laisser les Pales­ti­niens, peuple occupé, et Israël, puis­sance occu­pante et grande puis­sance mili­taire, dis­cuter face à face les condi­tions d’une trêve sans que l’Europe ne fasse entendre sa voix. 

Loi sur l’énergie : un cadeau de 40 milliards d’euros au lobby de l’auto électrique, par Hervé Kempf


Le gouvernement a adopté le 30 juillet le projet de loi sur la « transition énergétique ». Un texte obsédé par l’idée de la croissance, et qui donne les clés de la politique énergétique française à EDF, GDF et Areva. Avec une cerise sur le gâteau : 40 milliards d’euros de cadeau public aux industriels de la voiture électrique. 

Le jour anniversaire de la mort de Jean Jaurès intervient dans une situation où ses descendants abatardis, les « socialistes », sont au pouvoir. Au pouvoir pour quoi faire ? Pour se plier au grand patronat qui, dans tous les domaines de l’activité publique, impose ses orientations et ses choix. 

mercredi 20 août 2014

Ouvrir d’autres possibles, enfin ! , par Geneviève Azam et Thomas Coutrot, porte-parole d'ATTAC

 
Pourquoi changer une politique qui échoue ? François Hollande ou Michel Sapin reconnaissent bien « un vrai risque déflationniste en Europe » ou « une Europe atteinte de langueur ». Mais ils ne proposent ni explication ni inflexion, et encore moins un retournement. 

L’Europe continentale, Allemagne comprise, connaît une crise spécifique, qui est accélérée et approfondie par les politiques d’austérité, menées brutalement et simultanément depuis 2011 dans tous les pays de l’Union. Pire, la France aggrave encore son cas avec son Pacte de responsabilité : de nouvelles coupes budgétaires de 50 milliards d'euros et de nouvelles baisses du coût du travail. 

Nos dirigeants peuvent-ils ignorer qu’ils creusent ainsi le trou qui les engloutira ? Peuvent-ils croire que les entreprises investiront les 20 milliards de nouveaux cadeaux annoncés, alors que la demande est en berne et le chômage en hausse ? Quel espoir nous laissent-ils de voir financés les investissements publics indispensables à la transition écologique, dont les experts du Giec (Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat) leur rappellent avec de plus en plus d’insistance l’absolue nécessité ? 

Hommes d’états ? Comment peut-on se dire « en panne » et refuser de changer de politique ? , par Gérard Filoche


Manuel Valls annonçait le 1er août que la rentrée allait être dure. François Hollande annonce qu’on ne peut plus attendre des « résultats » à court terme mais à long terme. La fameuse croissance est à 0. La dette augmente. Les déficits ne baissent pas. L’inflation sent la déflation. Le chômage augmente. Les salaires sont bloqués. Le droit du travail se dégrade avec une explosion des plans de licenciements et de la précarité. Les inégalités se creusent. La misère s’accroit. Le TUCP, taux d’utilisation des capacités productives est de 70 % seulement. L’investissement a reculé au 2° trimestre. 

Tous les feux sont au rouge. C’est « la panne » avoue Michel Sapin. Mais les 500 familles ont gagné 59 milliards en 2013 et 40 milliards de plus en 2014, soit 25 % et 18 % de plus, elles ont l’équivalent de 16 à 18% du Pib, soit de 330 à 370 milliards, plus que le budget de l’état. Il existe 590 milliards d’avoir français dans les paradis fiscaux. Il existe 80 milliards de fraude fiscale. 1 % de la population possède 25 % du patrimoine et 10 % en possède 60 %. Les dividendes atteignent entre 84 milliards nets et 210 milliards bruts. Le CAC 40 gagne 40 milliards. 30,3 % de dividendes hausse spectaculaire en 2° trimestre… 

lundi 18 août 2014

Samedi et dimanche prochain 23 et 24 août : 26ème Fête de la solidarité à l'étang de Gruellau


C'est le week-end prochain, samedi de 14h à 23h et dimanche de 10h à 2Oh, que se tiendra sur le site de Gruellau à Treffieux la 26ème fête de la solidarité.

A l'initiative de l'association Echange et Solidarité 44, cette fête sera l'occasion à plus de trente associations d'exposer leurs engagements pour la solidarité et pour les organisateurs de mettre, une fois de plus, l'Amérique latine et le Nicaragua au coeur de la fête.

Dimanche matin à 11h, le débat sur la Nicaragua sera marqué par la présence d'une délégation nicaraguayenne et, pour la première fois, de l'ambassadrice en France du Nicaragua, Mme Ruth Tapia.

La situation est grave : il faut rompre avec l’austérité - l'appel de la CGT


Les chiffres diffusés aujourd’hui par l’Insee confirment la gravité de la situation économique et sociale. Pour le deuxième trimestre consécutif, l’économie française fait du surplace, l’investissement des entreprises recule, la production industrielle continue de reculer pratiquement dans toutes les grandes branches, les exportations stagnent. Le seul facteur qui contribue positivement à l’activité économique, c’est la consommation, notamment celle des ménages. Mais ce facteur risque aussi de prendre un coup à la rentrée. 

L’économie française, comme l’ensemble de la zone euro est menacée de déflation, une situation où l’anticipation de la baisse des prix alimente l’attentisme, réduit la consommation et la production et par voie de conséquence l’emploi et l’investissement. 

Gaza : levée du blocus ! Des sanctions pour mettre fin à l’impunité d’Israël et obtenir l’application du droit international - tract départemental


Plus de 2000 morts (dont 80 % sont des civils, plus de 400 enfants) quelque 10 000 blessés, parfois handicapés à vie, 400 000 personnes déplacées. C’est le bilan macabre de la dernière agression israélienne sur Gaza qui est la plus lourde des trois agressions subies depuis 2009. 

Les destructions matérielles qui ont touché plus de 16 000 habitations, des écoles, des hôpitaux et des lieux de culte ont également des conséquences graves : absence d’électricité, pénurie d’eau potable et rejet des eaux usées non traitées. Les Palestiniens piégés dans ce petit territoire vivent sous la menace de reprise des tirs israéliens. 

Les habitants de Gaza sont-ils donc condamnés à recevoir tous les deux ans les bombes israéliennes ? Nous ne pouvons accepter l’inacceptable, nous ne pouvons cautionner par notre silence ces atrocités. C’est le message qui a été porté par des millions de personnes qui ont manifesté en France, en Europe et partout dans le monde depuis un mois. 

samedi 16 août 2014

Comprendre le conflit israélo-palestinien et le sionisme par Pierre Stambul co-président de l'UJFP

Palestine : Explication du sionisme et du conflit israélo-palestinien en 10 minutes par Pierre Stambul membre de l'UJFP ( Union Juive Française pour la Paix )

vendredi 15 août 2014

Etats-Unis. Ferguson se révolte contre l’assassinat de Michael Brown, un jeune Noir, par Nicole Colson (Socialist Worker)


«La police de Ferguson vient juste d’exécuter mon fils désarmé!!!» C’est le message déchirant que Louis Head a écrit sur un carton avant de se déplacer pour le faire voir dans le quartier en le portant à bout de bras après que son petit-fils, Michael Brown, fut abattu lundi dernier, 9 août, dans les rues de Ferguson, dans la banlieue de Saint-Louis au Missouri. 

La mort du jeune homme de 18 ans déclencha une vive indignation dans ce quartier à majorité afro-américaine, situé à l’extérieur de Saint-Louis, qui affirme que la brutalité policière contre les hommes noirs y est monnaie courante. Cet assassinat conduisit à des protestations de colère deux nuits de suite. Les médias dominants se centrèrent sur les dommages à la propriété lors des manifestations [la police a arrêté, selon sa tradition, des dizaines de «coupables»]. 

jeudi 14 août 2014

Crimes de guerre à Gaza : les responsables israéliens doivent en répondre devant la CPI, par ATTAC

 
Depuis plus d’un mois, Gaza croule sous le déluge des bombes et sous les incursions terrestres de l’armée israélienne, qui ont tué 1900 Palestiniens. La communauté internationale ne prend aucune mesure pour stopper cette agression et les crimes de guerre qu’elle occasionne. 85% des victimes et des blessés sont des civils, dont plus de 400 enfants. Pendant ce temps, les roquettes du Hamas, supposées justifier l’opération israélienne, ont fait trois victimes civiles. C’est déjà trop, mais la disproportion est absurde et écrasante. 

Malgré ces crimes de guerre, la communauté internationale se contente de vagues appels au calme, organisant ainsi l’impunité de l’État d’Israël au mépris du droit international et du droit humanitaire. 

mardi 12 août 2014

Notre solidarité va aux forces qui résistent aux pratiques criminelles et au projet réactionnaire de « L’État Islamique », par Ensemble


Le Moyen Orient connaît une nouvelle catastrophe avec l'offensive militaire de « L’État Islamique » visant aujourd'hui le Kurdistan irakien, qu'accompagne son cortège de massacres et de persécutions dont sont victimes chrétiens irakiens, yézidis, chiites de la région et sunnites opposés à ce projet. 

Notre solidarité va aux forces qui résistent aux pratiques criminelles et au projet réactionnaire de « L’État Islamique » : les forces kurdes dans le Kurdistan irakien et syrien, les révolutionnaires syriens. Ce sont ces forces qu'il faut soutenir. Ce sont d’armes, de renseignements, de soutien aérien et logistique, d’aide humanitaire dont ont besoin les Kurdes et les Syriens. Il convient que ceux qui en disposent les leur fournissent. 

Palestine/Gaza : sortir des dangereuses ambiguïtés européennes, par l'AFPS


Paris, Londres et Berlin, nous dit-​​on, appellent à un cessez-​​le feu immédiat à Gaza. Pour ces chan­cel­leries, « la trêve doit prévoir des mesures sus­cep­tibles de répondre à la fois aux pré­oc­cu­pa­tions d’Israël en matière de sécurité et aux demandes pales­ti­niennes en ce qui concerne la levée des res­tric­tions sur Gaza ». Le dis­cours est bien rodé et l’initiative euro­péenne serait à saluer comme un exemple de bon sens et de juste équilibre. Sauf qu’en l’espèce l’équilibre est fon­ciè­rement faussé. Il renvoie à un dis­cours mal­heu­reu­sement clas­sique en ce qu’il traduit l’incapacité de penser la question israélo-​​palestinienne en termes d’égalité de droits. 

Les pré­oc­cu­pa­tions et besoins des Pales­ti­niens en matière de sécurité sont tout aussi fon­da­mentaux que ceux des Israé­liens. C’est vrai pour Gaza comme pour le reste de la Palestine. L’exigence de sécurité doit être la même pour tous. Cela veut certes dire l’arrêt des roquettes sur Israël, mais tout autant l’arrêt des opé­ra­tions de toute nature contre Gaza ou des exac­tions, de la répression et de la colo­ni­sation en Cisjordanie. 

lundi 11 août 2014

Le gouvernement français, les chrétiens d’Irak et tous les persécutés du Proche-Orient : larmes de crocodiles et fermeture des frontières, par le GISTI


Des larmes de crocodile sur le sort des chrétiens d’Irak ... ... pour masquer la fermeture des frontières à tous les persécutés du Proche-Orient.

La décence aurait voulu qu’au moins ils se taisent. Est-ce la gêne devant leur propre incurie qui a poussé Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, et Bernard Cazeneuve, son collègue de l’intérieur, à s’exprimer le 28 juillet ? « La situation des Chrétiens d’Orient est malheureusement dramatique », ont-ils observé. « La France est révoltée […] ». « Nous venons en aide aux déplacés qui fuient les menaces de l’État islamique et se sont réfugiés au Kurdistan. Nous sommes prêts, s’ils le souhaitent, à en favoriser l’accueil sur notre sol au titre de l’asile. Nous avons débloqué une aide humanitaire exceptionnelle pour leur porter assistance ». 

Lettre ouverte au Premier Ministre, par Taoufiq Tahani Président de l’Association France Palestine Solidarité


Monsieur le Premier Ministre,

Vous avez avec votre gou­ver­nement pris un certain nombre de mesures pour faire face à l’enrôlement de jeunes français dans cer­tains groupes de rebelles syriens qu’on qua­lifie de « djihadistes ». Par ailleurs vous avez, depuis le début de l’intervention mili­taire israé­lienne à Gaza, dénoncé « l’importation du conflit » sur le ter­ri­toire de la République. 

La presse fait état de soldats français, dont un a été tué et au moins deux autres blessés, servant comme volon­taires dans l’armée israé­lienne sans même qu’ils aient néces­sai­rement la natio­nalité israé­lienne. Ils sont engagés volon­taires pour des périodes diverses dans le cadre de pro­grammes très offi­ciel­lement mis en place par l’armée israé­lienne et acces­sibles en ligne.